Deux rapports rendent compte de la captation de la presse par le pouvoir central en Turquie dès 2014. Autocensure, fermeture de journaux, rachat de chaines de télé par les proches du Président, emprisonnements de journalistes ont eu raison des organes de presse. Rédigés au lendemain du mouvement GEZI ces deux rapports datent de 2014. Ils rendent compte de la mise en place des mécanismes qui n’ont cessé depuis de cliver et de limiter l’espace du politique jusqu’à sa quasi disparition.

Democracy in Crisis. Corruption, Media and Power in Turkey. Susan Corke, Andrew Finkel, David J. Kramer Carla Anne Robbins, Nate Schenkkan. Freedom House Special Report, 2014. Download PDF

The Newsroom as an Open Air Prison: Corruption and Self-Censorship in
Turkish Journalism
Yavuz Baydar, Harvard Kennedy School, Shorenstein Center on Media, Politics and Public Policy, 2014. Download PDF