BUKET TÜRKMEN, Agora débats/jeunesses, 2016.

Alors que les femmes sont majoritaires dans la résistance de Gezi, les constats et les analyses publiées sous-estiment cette caractéristique « féminine » et se concentrent plutôt sur le nouveau langage de résistance et de mouvement social. Cette contribution a voulu combler cette lacune en donnant la parole aux femmes activistes de Gezi. L’auteure observe d’abord ce que signifie, pour la société turque, l’émergence d’un nouveau type d’individualisme, l’individualisme solidariste, et son impact sur la subjectivation des activistes femmes jeunes et sur celle des femmes de la génération précédente. Elle interroge ensuite la constitution de nouveaux types d’organisation et d’alteractivisme, en essayant de comprendre quels sont les écarts entre ce nouveau type d’activisme et celui hérité de la génération précédente. Ce dernier ne va pas forcément dans le sens d’un renforcement de la capacité d’agir et de devenir acteur dans la société. https://www.cairn.info/revue-agora-debats-jeunesses-2016-2-page-119.htm?contenu=article