NOEMIE REBIERE, Hérodote, 2014.

Avec l’augmentation de la demande énergétique globale et la multiplication des conflits pour le contrôle des ressources et des routes d’approvisionnement, la sécurité énergétique devient un enjeu majeur pour l’Union européenne, mais aussi pour les pays producteurs et de transit. La récente crise en Ukraine met en lumière le rôle du gaz comme arme stratégique dans la politique extérieure de la Russie et confirme la nécessité pour les pays européens de diversifier leurs sources et routes d’approvisionnement en énergie. Le corridor gazier sud-européen, qui achemine les hydrocarbures de la région Caspienne vers l’Europe via la Turquie, constitue un projet clef de la stratégie de l’Union européenne et des États-Unis pour assurer la sécurité énergétique de l’Europe. Cependant, avec l’actuelle instabilité au Moyen-Orient et la difficulté d’aboutir à un accord concernant les négociations sur le nucléaire iranien, la question de la capacité du corridor sud-européen d’être alimenté par des ressources suffisantes dans les années à venir reste hypothétique. Dans ce contexte, cette approche analyse les interactions profondes entre enjeux énergétiques, sécurité des territoires, visées politiques et intérêts économiques. https://www.cairn.info/revue-herodote-2014-4-page-80.htm?contenu=article