Hérodote. 2016, 160-161(1), p. 259-272.; La Découverte, 2016. Language: French, Base de données: Cairn.info

Au cours du xxe siècle, le Liban a reçu plusieurs vagues de réfugiés venus des pays voisins : Arméniens, Palestiniens, Égyptiens, Syriens et Irakiens. Depuis mars 2012, le Liban reçoit un flux continuel de réfugiés syriens et irakiens qui représentent aujourd’hui près de la moitié de la population libanaise (estimée à 4 millions d’habitants). Les autorités libanaises, échaudées par le précédent palestinien, n’ont pas voulu construire, à l’instar de la Turquie et de la Jordanie, des camps pour les accueillir et a confié la gestion du problème aux ONG et organisations internationales. Sous l’égide du HCR, ces dernières tentent, dans la mesure de leurs moyens (financiers), d’améliorer les conditions de vie de ces réfugiés. Le conflit en Syrie semble devoir durer et la législation libanaise en matière migratoire et d’asile est obsolète. Le poids des réfugiés déstabilise le gouvernement et pose un problème pour la paix sociale. La situation divise fortement les communautés et les partis politiques dont les alliances sont calqués sur la situation en Syrie. Ces dissensions politiques se traduisent, sur le terrain, par une dégradation de l’économie, la résurgence de la violence, des attentats et une déliquescence des structures de l’État. Si l’accueil s’éternise, le pire est à craindre.

In the 20th century, Lebanon was a haven for people from neighboring countries : Armenians, Palestinians, Egyptians, Syrians and Iraqis.Since March 2012, Lebanon received a constant flow of Syrian and Iraqi refugees. In 2015, they represent nearly half of the Lebanese population (estimated at 4 million). The Lebanese authorities, scalded by previous Palestinian nabka, did not want to build camps, like in Turkey and Jordan, to welcome them. They entrusted the management of this problem to NGOs and international organizations which are helping as much as they can, with the help of the UNHCR, to improve the living conditions of these refugees.The conflict in Syria seems to last and Lebanese legislation on migration and asylum, is obsolete. The extent and duration of refugees in the country causes a problem to the government and threatens social peace. The situation is dividing Lebanese communities and political parties whose alliances are following the evolution of Syrian’s situation. Nowadays, Lebanon is facing political divisions, a major economy crisis, violence in the streets…