Hérodote. 2005, no 117(2), p. 153-182.; La Découverte, 2005. Language: French, Base de données: Cairn.info

Élisée Reclus traite des Balkans dans sa Géographie universelle et dans L’Homme et la Terre. Il souligne les fondements des nationalismes et proclame le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et de constituer leur nation en État. Il prédit l’éviction de la Turquie du continent européen. Lucide sur les antagonismes nationaux, il en prévoit les affrontements sanglants. Après Reclus, la dimension politique dans les Balkans revient au cœur des préoccupations géographiques des géographes pendant et à l’issue de la Première Guerre mondiale. Plusieurs sont mobilisés sur le front d’Orient, ou participent comme experts aux négociations de paix. La Géographie universelle de Vidal et Gallois clôt cette période de vif intérêt pour la question politique dans les Balkans. Cet intérêt ne renaîtra qu’à la fin du XXe siècle, à la faveur de l’effondrement des régimes communistes et des guerres de Yougoslavie.

Elisée Reclus deals with the Balkans in the Géographie universelle and in L’Homme et la Terre. He underlines the basis of nationalism and supports the self-determination of peoples who should form their own nations. He argues for the right to make new states from emerging nations. He foresees the eviction of Turkey from Europe and violent confrontations among Balkan states. After Reclus’ death, geographers focused on political questions within the Balkans especially before, during, and after the First World War. Several French geographers were involved in the Eastern Front campaign, and many of them were experts for the peace negotiations in Versailles. After that period, the geographical interests in the Balkans vanished, until the 1990s with the collapse of Communist regimes and the wars in Yugoslavia.