Photo: le mémorial lyonnais du génocide arménien

Le “génocide arménien est reconnu par la Chambre des représentants américaine” titrait lemonde.fr le 29 octobre

Cette décision de la Chambre basse du Congrès évoque une sanction déguisée de la part des Etats-Unis dans un contexte de grandes turbulences des relations turco-américaines, ceci au lendemain de l’opération militaire turque “source de paix” en Syrie du nord. Ce vote/sanction reflète également la volonté de calmer l’ire des responsables politiques et militaires américians, députés républicains compris, qui se sont opposés au retrait de leurs forces militaires du Rojava et à l’abandon des Kurdes à la merci de la Turquie.

La Turquie a réagi en convoquant l’ambassadeur des Etats-Unis à Ankara pour lui signifier qu’elle considérait que cette décision était “dépourvue de fondement juridique ».

Selon le New York Times du 29 octobre c’est la première fois qu’une chambre du Congrès qualifie officiellement de génocide le massacre d’environ 1,5 million d’Arméniens en 1915.

“Appelant à « commémorer le génocide arménien », à « rejeter les tentatives (…) d’associer le gouvernement américain à la négation du génocide arménien » et à éduquer sur ces faits, ce texte non contraignant a été adopté par 405 voix (sur 435), avec une rare union des démocrates et des républicains, 11 voix contre et 19 abstentions” écrit l’article du Monde.

 Le Wall Street Journal. rappelle qu’en 1975 et en 1984, la Chambre des représentants avait pris des résolutions commémoratives en utilisant le terme « génocide » “Et en 1981, le président Ronald Reagan avait utilisé le terme de génocide. Mais ces marques de reconnaissance ne se sont jamais transcrites en actes politiques” précise lemonde.fr