REUTERS a annoncé le 14 juin que Selon REUTERS-Istanbul “l’agence Moody’s a abaissé Vendredi la note souveraine de la Turquie, l’enfonçant un peu plus bas dans la catégorie des titres dits spéculatifs (“junk”)”. Elle a ramené cette note de B3 à B1, elle a indiqué que sa perspective restait négative, ce qui induit qu’un “abaissement supplémentaire est envisageable.

L’agence précise que sa confiance diminue en la capacité de la Turquie à attirer des investissements et à assurer la croissance et le paiement de la dette. “Elle s’attend à ce que ses réserves de change, déjà faibles, diminuent encore au cours des deux prochaines années”

La décision de Moody’s a été fermement contestée par Ankara qui a fait savoir par la voix du Ministère des finances que cette décision n’était “pas justifiée par les indicateurs économique”. Ankara a remis en cause l’objectivité et l’impartialité des analyses de Moody’s “.





de